Logo LUCIE

Comment se lancer dans une labellisation en matière de RSE ?

Bonne pratique proposée par Banque Populaire Atlantique

Depuis le 27 janvier 2012, la Banque Populaire Atlantique est la première banque labellisée LUCIE.

  • Imprimer cette page
  • Gestion de l'entreprise - Gouvernance
  • Activités économiques responsables

Témoignages :


Comment se lancer dans une labellisation en... par TELENANTES

Olivier de Marignan, Directeur Général de la Banque Populaire Atlantique

"La démarche RSE n’est pas une nouveauté et encore moins une mode pour la Banque Populaire Atlantique ; c’est quelque chose de fondamentalement inscrit dans notre ADN, une action sur le long terme.

Le label Lucie nous permet de développer notre cœur de métier sur des valeurs de responsabilités sociétales : collecter et redistribuer en local, et accompagner nos clients de la façon la plus juste en matière de services, de crédits et de placements, en fonction de leurs souhaits et de leur situation. C’est là notre métier et 68% des clients interrogés sur la RSE nous disent de nous concentrer sur ces sujets là. C’est ce que nous essayons de faire avec le label Lucie."

Intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

La Banque Populaire Atlantique menait déjà un certain nombre d’actions responsables avant d’obtenir la labellisation LUCIE. Pour autant, il n’existait pas de réelle cohérence entre celles-ci. La BPA a décidé, à travers un regard externe, d’identifier ces actions, de les structurer et de prendre ensuite des engagements de progrès communicables en interne et en externe.

Mise en œuvre

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

En septembre 2011, nous avons réalisé une auto-évaluation pour recenser les actions RSE déjà menées. 

Moyens

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

Après l'auto évaluation, nous avons choisi de nous faire auditer par VIGEO, 1ère agence européenne de notation RSE. L’analyse s’articule autour de 7 questions centrales, composées elles-mêmes de 28 principes d’action. Toutes les parties prenantes sont interrogées : administrateurs, clients, fournisseurs, associations partenaires, collaborateurs, élus et membres du Comité de Direction. 

Résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

9 principes ont été jugés partiellement conformes au standard international par les experts. Nous avons pris alors des engagements concrets sur chacun de ces 9 points. Nous nous sommes notamment engagés à développer une offre de service à destination des clients fragiles, étendre la politique d’achats responsables, identifier les obstacles à la féminisation de l’encadrement en vue de prendre les actions correctives nécessaires… Grâce à ces différentes actions, nous avons pu obtenir le Label. Le premier audit de suivi a lieu 18 mois après la première évaluation afin de vérifier la bonne évolution de la démarche. 

Facteurs clés de succès / Ecueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? A faire ou à éviter …

  • La démarche doit être portée par le plus haut niveau hiérarchique de l’entreprise car tous les salariés seront mis à contribution : à la BPA, le Directeur Général et le conseil d’administration portent la démarche.
  • La démarche doit également s’intégrer dans la stratégie de l’entreprise car elle touche toutes les parties prenantes (salariés, représentants du personnel, fournisseurs…)
  • Il est important de choisir un label en fonction de sa stratégie. Nous avons choisi le label LUCIE car il requière un engagement de l’entreprise dans une démarche de progrès continu
  • Nommer un pilote bien identifié au sein de l’entreprise est primordial. Ce pilote aura pour missions de préparer l’audit, suivre les engagements pris par l’entreprise, et surtout diffuser la RSE au sein de toutes les composantes de l’entreprise.
  • Enfin, il est recommandé de former les principaux acteurs de l’entreprise à la RSE et d’informer l’ensemble des parties prenantes internes et externes.

• En savoir + sur l'entreprise :

• Contact :

GUYONY Régis

email : regis.guyony@atlantique.banquepopulaire.fr
T : 02 51 80 19 47

Bonne pratique rapportée par : FACE Loire Atlantique

Faire un commentaire :