Logo Arrondi'Cap

Arrondi'Cap : l'arrondi sur salaire en faveur du handicap

Bonne pratique proposée par SOREGOR

Depuis avril 2013, l'arrondi sur salaire est proposé à l'ensemble des salariés du groupe Soregor, dans le but de faire un don à des associations œuvrant en faveur du handicap. D'où la marque déposée "Arrondi'Cap". 

  • Imprimer cette page
  • Qualité de vie au travail - Social
  • Implication locale - Territoires

Intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Depuis 2008, le groupe Soregor a entamé une démarche RSE : recrutement d'une personne dédiée, réalisation d'un bilan carbone, actions de sensibilisation aux écogestes auprès de leurs collaborateurs, etc. Les préoccupations sociales et sociétales se sont rapidement imposées comme essentielles. Le groupe a alors intégré la question du handicap dans sa stratégie RSE tant en interne qu'en matière d'offre client.

C'est suite à la création de Socia 3 en 2011, que le groupe Soregor a souhaité mobiliser ses équipes autour d'un projet innovant, dans la lignée de son engagement citoyen : l'Arrondi'Cap, né en 2013.

Socia3 est une filiale du groupe Soregor, et la première Entreprise Adaptée spécialisée dans la réalisation de prestations administratives, l'externalisation de la paie et des solutions RH. Elle emploie, forme et accompagne au quotidien 80% de travailleurs en situation de handicap.

Cet arrondi sur salaire permet aux collaborateurs qui le souhaitent de faire un don à l'association œuvrant en faveur du handicap de son choix , parmi 6 grands projets (Simon de Cyrène, Autisme France, Les chiens guides d'aveugles de l'Ouest, L'Arche...). Il s'agit d'un acte anonyme et volontaire. L'arrondi du salaire se fait obligatoirement à la dizaine et Soregor double le montant du don. Ce montant est calculé automatiquement chaque mois et mentionné sur le bulletin de paie. Il n'existe aucune obligation de durée : le salarié peut choisir d'arrêter son microdon d'un simple clic.

Schéma arrondi cap

L'intérêt pour le salarié est de pouvoir soutenir l'association de son choix sans complication administrative, et de participer à une oeuvre sociétale tout en bénéficiant d'une déduction fiscale.

L'intérêt pour Soregor est d'aller plus loin dans sa démarche RSE en mobilisant ses équipes autour d'un projet commun, tout en renforçant l'image du groupe et en bénéficiant également d'une déduction fiscale.

Mise en œuvre

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Tout d'abord, il a fallu convaincre les associés et les salariés de l'intérêt d'un tel dispositif en se basant sur les arguments suivants :

  • Action volontaire, non obligatoire
  • Aucune complication administrative pour le salarié
  • Abondement de Soregor

La conviction se situe sur l’intérêt du dispositif, sa simplicité et son utilité.

Ensuite, les projets bénéficiaires de l'Arrondi'Cap ont été sélectionnés. Enfin, le groupe a communiqué auprès de ses équipes notamment via leur réseau interne.

Moyens

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

Des moyens externes et internes ont été nécessaires :

  • Mise en place d’un partenariat avec MicroDonNouvelle fenêtre, entreprise agréée sociale et solidaire qui propose d'introduire des actes de micro-générosité dans le quotidien pour donner un peu, plus souvent. 
  • Création d’une plateforme Soregor sur le site MicroDon, afin de conserver l'anonymat des collaborateurs qui n'ont pas à transiter par les services RH. Les salariés peuvent ainsi choisir le projet qu'ils souhaitent soutenir en faisant un micro-don.
  • Développement d’une application dans le logiciel de paie du groupe pour limiter les traitements administratifs du service RH.

Résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

A ce jour, 10% des salariés du groupe Soregor ont adhéré à l’Arrondi’Cap : ce taux est satisfaisant pour une entreprise de cette taille (la moyenne des adhésions allant de 8 à 12% pour les grandes entreprises). L'objectif du groupe est de doubler ce taux d'adhésion d'ici 3 ans.

Outre les résultats chiffrés, la mise en place de l’Arrondi’Cap procure une bonne image au groupe, tant en interne (fierté d’appartenance des salariés) qu’en externe (image du cabinet renforcée sur son territoire).

Enfin, Soregor a été primé en novembre 2014 pour sa politique RSE au niveau national dans le cadre de la 2ème nuit de l’entreprise dans la catégorie meilleur projet RSE mené par une entreprise pour l’Arrondi’Cap en partenariat avec Microdon.

Facteurs clés de succès / Ecueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? A faire ou à éviter …

Facteurs clés de succès : 

  • Volontariat
  • Anonymat
  • Utilisation d’une plateforme dédiée aux dons
  • Simplicité d’utilisation (inscription/désinscription en ligne, …)
  • Communication interne régulière

Écueils à éviter : 

  • Eviter de sélectionner un nombre trop important de projets, pour pouvoir communiquer de manière efficace sur leur évolution
  • Eviter d'opter pour des projets ayant une connotation religieuse, politique, etc. qui constitue un frein à l'adhésion des salariés à l'arrondi sur salaire

• En savoir + sur l'entreprise :

• Contact :

BESSON HUBERT Laurence

Bonne pratique rapportée par : Audencia

Faire un commentaire :