Illustration équipe soudée

Mesurer le climat social de son entreprise

Bonne pratique proposée par Groupe KERAN

Mettre en œuvre un baromètre social destiné à nos salariés pour mieux appréhender leurs attentes et mesurer l’impact de nos actions.

  • Imprimer cette page
  • Qualité de vie au travail - Social

Intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Notre objectif était d’évaluer la perception des salariés concernant : l’information et la communication au sein de l’entreprise, l’ambiance générale, la qualité des rapports humains dans l’entreprise (entre collègues, avec les managers et la direction), et plus largement leurs conditions de travail.

Mise en œuvre

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Collaboration entre la direction et le service des Ressources Humaines pour une première version
Retour d’expérience qui enrichit le questionnaire : certains ajustements sont parfois nécessaires et le périmètre des questions a évolué. Nous avons ajouté par exemple des items sur les conditions de travail. 

Moyens

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

  • Collaboration entre Dirigeant, service des Ressources Humaines, Responsable RSE, direction informatique.
  • Un questionnaire défini en interne : on ne peut pas faire de copier coller d’une entreprise à l’autre. Certains sujets fluctuent. Les questions doivent se construire en interne.
  • D’un point de vue fonctionnel, le service informatique a généré un questionnaire via Internet (100% gratuit) qui assure une réponse unique et anonyme du salarié.

Résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

  • Depuis 2009, à raison d’un questionnaire tous les 6 mois, cela nous permet d’avoir une tendance sur l’état d’esprit général des collaborateurs. Il y a une différence notable entre l’entendre par quelques salariés et le lire dans un document formalisé.
  • On peut mesurer l’impact des actions que nous mettons en place. Ces actions peuvent être corrigées en fonction des résultats.
  • 73% des collaborateurs ont répondu au dernier baromètre social.

Facteurs clés de succès / Ecueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? A faire ou à éviter …

Il faut être vigilant sur la question de l’anonymat et informer suffisamment les collaborateurs sur le sujet. Notre objectif n’est pas de recueillir la vision individuelle d’un salarié. Le baromètre social ne remplace ni les ressources humaines, ni les délégués du personnel qui sont des personnes relais dans l’entreprise.

• En savoir + sur l'entreprise :

• Contact :

Villaine Cécile

email : cecile.villaine@sce.fr
T : 02 40 68 51 55

Bonne pratique rapportée par : Audencia

Faire un commentaire :