Photo salariées mdm

Un potager bio et collectif pour les salariés

Bonne pratique proposée par Maisons du Monde

Pour sensibiliser au développement durable et impliquer concrètement ses collaborateurs, Maisons du Monde a créé en 2015 un potager biologique co-géré avec un expert externe sur le site de son siège social situé à Vertou. 

  • Imprimer cette page
  • Protection de la planète – Environnement
  • Qualité de vie au travail - Social
  • Implication locale - Territoires

Témoignages :

 

Intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Lorsqu’un ancien collaborateur nous a proposé ce projet de création et d’animation d’un potager bio géré collectivement sur notre site historique du Portereau à Vertou, nous avons immédiatement pensé qu’il serait très intéressant de renforcer la cohésion entre les salariés et le volet local de notre démarche RSE, afin d’impliquer concrètement les collaborateurs au développement des bonnes pratiques, et de leur proposer une parenthèse humaine et fédératrice sur leur lieu de travail.

Mise en œuvre

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Nous avons tout d’abord sondé les collaborateurs afin de confirmer l’intérêt d’un tel projet. Nous avons d’ailleurs été agréablement surpris par l’engouement des salariés puisqu’en une demi-heure, plus de 70 personnes avaient manifesté leur envie de jardiner !

Ensuite, nous avons affiné les détails avec Yann Lescouarch qui venait de créer sa structure : Cultures d'Entreprise . Il a créé pour nous le potager de toutes pièces à partir d’un bout de terrain d’environ 150m2 que nous avons mis à disposition, il fournit outils de jardinage, gants et bottes, et il approvisionne chaque semaine le potager en graines et plants bio divers et variés.

 «Une petite pause de bonheur, rigolade et détente entre collègues, qui aère les méninges pour mieux retourner travailler ensuite» Sandrine, styliste.

Moyens

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

L’appui de Yann de Cultures d'Entreprise, qui assure avec beaucoup de pédagogie l’animation hebdomadaire au potager (conseils, ateliers pratiques et théoriques, gestion des récoltes), s’est avéré primordial. Ce dernier garantissant la bonne tenue esthétique et productive de la parcelle et prenant en charge la vente en interne des récoltes, l’adhésion et la cohésion des jardiniers volontaires est resté intacte tout au long de la saison ! Certains sont même allés jusqu’à recruter de nouveaux maraîchers parmi leurs collègues, alors que ceux-ci, initialement, n’avaient pas manifesté d’intérêt…

Résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

Les témoignages des collaborateurs participants sont unanimes, certains sont devenus accros, et tous sont ravis de l’expérience et attendent avec impatience les beaux jours pour retourner au jardin ! A tel point que nous avons décidé, avec notre prestataire, non seulement de renouveler l’aventure potagère, mais d’en doubler le nombre en implantant un second potager sur notre nouveau site à Beautour (Vertou).

Nous avons également constaté que même s’ils n’y participent pas, cette initiative a renforcé le sentiment d’appartenance des collaborateurs. Ces derniers sont en effet fiers de voir leur entreprise être un moteur sur des problématiques environnementales et locales de préservation de la biodiversité. Et pour ne rien gâcher, ils sont ravis de pouvoir repartir chez eux avec des légumes bio ultra-frais vendus à des prix symboliques au profit d’une association locale.

«Rien ne vaut une pause jardinage pour s'évader une heure et se reconnecter à la terre. Yann partage sa passion avec simplicité et pédagogie, et révèle le jardinier amateur qui est en nous. Cette activité a renforcé mon appartenance, favorisé le dialogue avec des collègues que je côtoie peu et affiné mon palais avec des légumes et aromates bio d'exception! Merci Cultures d'Entreprise et Maisons du Monde!» Jennifer, service Développement Durable.

Facteurs clés de succès / Ecueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? A faire ou à éviter …

La 1ère des choses à faire est de mesurer l’intérêt des collaborateurs pour un tel projet afin de s’assurer de sa pertinence et de dimensionner le futur potager. Ensuite, trouver le bon prestataire est capital, car une gestion en interne est trop lourde, même pour un salarié motivé, et risquerait de voir le projet péricliter avant les 1ères récoltes. Externaliser la création et l’animation du potager est vraiment une excellente solution pour s’assurer de la pérennité de l’adhésion des collaborateurs, qu’ils soient participants ou sympathisants (Cultures d’Entreprise nous a en effet fourni une newsletter potagère permettant d’informer chaque salarié des évolutions du jardin).

• En savoir + sur l'entreprise :

• Contact :

Morgaut Fabienne

Faire un commentaire :