Logo bel'm

Réduire ses déchets: plus rentable que de les recycler

Bonne pratique proposée par CETIH

Réduire les déchets à la source, améliorer sans cesse la valorisation des déchets et diminuer le tonnage des Déchets Industriels Banals (DIB) non valorisés.

  • Imprimer cette page
  • Protection de la planète – Environnement

Intention initiale

Pourquoi avoir lancé cette action à l’origine ? Quelle était votre intention initiale ? Vos objectifs ?

Bel'm fait partie des cinquante entreprises témoins retenues par l'ADEME dans le cadre de l'opération nationale "Entreprises témoins : réduire et valoriser plus ses déchets pour réduire ses coûts". L’objectif est de convaincre au travers de ces exemples un maximum d’entreprises de la rentabilité de ces actions.

Pour fabriquer ses portes, Bel’M emploie des profils qu’elle découpe en deux étapes dans des barres en aluminium. Elle génère des quantités importantes de chutes qu’elle revend 800 €/t à un recycleur. Bel’M souhaitait optimiser les longueurs qu’elle utilise à la première étape de découpe pour de nombreux types de profils. 

Mise en œuvre

Comment vous y êtes vous pris pour mettre en œuvre cette action ? Quelles étapes ?

Bel’M débite ses barres en plusieurs étapes : pré-débit, assemblage des barrettes isolantes, recoupe à dimension. Auparavant, elle utilisait des longueurs de pré-débit peu nombreuses et peu optimisées. Il en résultait des chutes importantes.

Bel’M a agi sur deux axes pour réduire ses chutes :

  • les longueurs d’approvisionnement, passées de 6,8 à 6,6 mètres ;
  • les longueurs de pré-débit en introduisant des longueurs supplémentaires de découpe.

Moyens

Sur quoi vous êtes vous appuyés ? Quels moyens ont été nécessaires (ressources, aide d’un autre acteur, indicateurs, territorial, référentiel, autre)

La prestation proposée par l’ADEME a débuté par un diagnostic permettant de définir les priorités en termes de réduction et de valorisation des déchets, puis Bel’m a ensuite été accompagnée sur une période d’un an pour la réalisation, le suivi et le bilan des actions mises en place.

Cette solution n’a nécessité aucun investissement particulier, uniquement de la réflexion et de l’organisation.

Résultats

Et finalement, qu’est-ce que ça a apporté à l’entreprise ? Quels résultats avez-vous obtenus (économiques ou autres) ?

En 2010, Bel’M a optimisé la découpe des profils les plus courants et a réduit ses chutes de 19 t/an. Depuis, l’entreprise a élargi cette opération à d'autres types de profils, et souhaite encore l’étendre. Pour 2011, elle a économisé 21 tonnes de chutes. Le manque à gagner à la revente est de 17k€ mais elle a gagné 70 k€ sur l'achat des barres. Le solde étant clairement positif avec 53 k€ d’économie par an. Les économies sur les achats compensent largement la diminution des recettes de recyclage.

Facteurs clés de succès / Ecueils à éviter

Aujourd’hui, si quelqu’un veut appliquer cette pratique dans son entreprise, que lui conseilleriez-vous ? A faire ou à éviter …

Il est important de prendre en compte à la fois le profit généré par la revente des déchets et le bilan économique du traitement.  

• En savoir + sur l'entreprise :

• Contact :

Le Goff Anaël

email : alegoff@belm.fr
T : 02 40 78 57 55

Bonne pratique rapportée par : ADEME - PAYS DE LA LOIRE (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)

Faire un commentaire :