L'égalité au travail en 10 chiffres

Imprimer cette page

Le 8 mars c'était la journée internationale des droits des femmes. Le moment de rappeler en 10 chiffres que si les droits des femmes progressent dans le monde de l'entreprise, il reste encore du chemin à parcourir. Repères.

2186 

Si rien de change, il faudra attendre 2186 pour que l'égalité homme femme devienne réalité, soit 170 ans. D'après le rapport 2016 du forum économique mondial sur parité homme-femme.

47,98 % 

de la population active sont des femmes, selon l’Insee en 2015.

35,64 %

des membres des conseils d’administration sont des femmes en 2015. Une progression, alors qu’elles n’étaient que 8,5 % en en 2007 (Observatoire Skema, édition 2017). 

32 %

des créateurs d'entreprises sont des femmes en 2010. Elles étaient 26 % en 2007. L'entrepreneuriat au féminin en France est l'un des plus favorables et se situe au 4 ème rang mondial sur 17 pays retenus. Bémol, ce taux de création est un des moins élevés des pays de l'OCDE : 4% des femmes en France sont entrepreneurs contre 6% en Grande Bretagne, et 10 % aux Etats-Unis. (Women's report, 2012).

31,69 %

des cadres et professions intellectuelles supérieures sont des femmes selon l'Insee en 2015.

28 %

des filles sont en écoles d'ingénieurs. La majorité étudient la chimie et l'agronomie. Elles sont ultra-minoritaires dans les autres branches.Elles représentent 21 % des ingénieurs en poste, et la différence du salaire annuel moyen entre hommes et femmes atteint 30, 2 % en 2014.

26 %

représente la proportion des femmes présentes au sein des comités de direction des entreprises de l'Union européenne. Ce chiffre était de 24 % en 2016.

19 %

c'est l'écart de salaire moyen, selon l'observatoire des inégalités de l'Insee, pour un poste équivalent à temps plein entre un homme et une femme. Cet écart devient plus important quand les personnes grimpent dans l'échelle des salaires. L'écart est de 22 %  pour les 10 % de femmes les mieux rémunérées. A l'inverse, en bas de l'échelle, l'écart baisse à 8 %. 

11,59 %

Ce pourcentage est celui des femmes dans les Comités exécutifs. En 2007, elles étaient 8%. Une progression limitée qui illustre la persistance d’un plafond de verre, et voit ces comités comme de lieux de pouvoir aujourd’hui encore essentiellement masculins. (Observatoire Skema 2017)

7 %

du montant total des levées de fonds en France (en 2016) est réalisé par des femmes, pour un montant de 126,6 millions d'euros. Un montant en hausse de 29 % par rapport à 2015. 13 % des start-up qui ont levé des fonds en 2016 sont dirigées par des femmes, un recul de deux points par rapport à 2015. 

Source : Ouest France EntreprisesNouvelle fenêtre